1940, l’Exil pour la viel'association Lusophonie de Pau | 2e étage

« À partir d’aujourd’hui, je vais obéir à ma conscience. À partir de cet instant, je donnerai gratuitement un visa à quiconque me le deman-dera, contre les ordres iniques et injustes de mon gouvernement. » Aristides de Sousa Mendes, juin 1940.

Coorganisée par le comité Sousa Mendes et les archives départementales de la Gironde

Du au