MARS ATTAQUE 2021 - Café Folie(s) - Réseau des médiathèques Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées

L’opération Mars Attaque vise à lutter contre toutes formes de discrimination.

La première cause de discrimination, en France, c’est le handicap.

Et parmi tous les handicaps, il en est un assez méconnu : le handicap psychique, la folie.

Tous les “fous” ne sont systématiquement en situation de handicap mais ils suscitent nombre de réactions : étonnement, amusement, fascination et souvent peur... On les relèguerait volontiers aujourd’hui au fond de structures spécialisées, pourtant, ils ont toujours alimenté notre culture. La folie nourrit parfois la créativité de certains, fournit des personnages ou des “décors” mémorables voire alimente une intrigue pour d’autres.

Les bibliothécaires vous ont proposé quelques exemples dans 2 cafés.

Le café Musique de Charles est à retrouver en vidéo ici :

 

 

 

Et la sélection des titres évoqués est là :

 

OPAC Sélection de notices

 

 

Quant au café Littéraire, voici les sélection, forcément subjective, de Laurence, avec quelques uns de ses commentaires :

 

Je suis vivant et vous êtes mort, Emmanuel Carrère - Points, 1996

Une biographie romancée de Philip K. Dick, par un inconditionnel de l'auteur, au génie culte et visionnaire, gâché par les drogues, les psychotropes, la paranoïa et le sentiment de persécution. Nul besoin d'avoir lu les romans de K. Dick pour en apprécier la lecture, c'est enlevé, intelligent, émouvant et drôle, comme toujours avec Emmanuel Carrère. A retrouver ici

 

Vol-au-dessus d'un nid de coucous, Ken Kesey - Stock, 2002

On ne présente plus le film de Milos Forman, avec Jack Nicholson. Le roman paru en 1962 est lui aussi formidable. Sa plus-value par rapport au film est son narrateur, colosse sourd et muet, qui assite au bras-de-fer psychologique, de plus en plus lourd, entre l'infirmière Ratched, vraie méchante, et McMurphy, rebelle, gouailleur, qui s'est fait interner pour échapper à la prison. Une histoire qui marque, très accessible qui plus est. À retrouver ici

 

En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut - Finitude, 2016

Un premier roman par un jeune auteur de 35 ans, qui a remporté un joli succès mérité, par le bouche-à-oreille. Une histoire d'amour fou emballante, pleine de fantaisie, vue à hauteur d'enfant. L'atmosphère est délicieuse, fantasque, mais je me rappelle avoir aussi été saisie d'une très grande tristesse à la fin du roman. "C'est irrésistible, ça pétille, et ça pique les yeux à la fin." Olivia de Lamberterie, Télématin. À retrouver ici

 

Captive, Margaret Atwood - Robert Laffont, 2017

Par une grande dame des lettres canadiennes, l'autrice de La servante écarlate.

Un excellent roman psychologique et historique, tiré d'un fait divers qui a bouleversé le Canada au 19ème siècle. Grace Marks, est interrogée depuis la prison des années après par un psychologue, ayant eu vent du double meurtre très médiatisé dont elle est accusée. Est-elle folle, manipulatrice, victime, coupable ? On a l'impression de lire un roman du 19ème siècle, à la construction très maîtrisée. Remarquable. À retrouver ici

 

Shutter island, Dennis Lehane - Payot et rivages, 2003

Une ambiance noire, claustrophobique, sur une île hébergeant un hôpital psychiatrique pour malades dangereux. Typiquement un roman dont il serait sacrilège de dévoiler une once d'intrigue, tout réside dans le fin mot de l'histoire. Une balade angoissante dans les élucubrations d'un cerveau malade, ou pas ! À retrouver ici

 

Bye Bye Blondie, Virginie Despentes - Grasset, 2004

Impossible pour moi de ne pas évoquer dans ce cadre donné mon auteur fétiche, Virginie Despentes, ado remuante et en colère, internée à cet âge à la demande de ses parents, tout comme l'héroïne de ce roman. Le livre émouvant d'une jeune femme avec un réel problème de colère et de violence. On aime ou pas, c'est cru, sans être vulgaire, rythmé et dynamique, comme toujours chez Despentes. Percutant. À retrouver ici