Alice Dozier, une autrice Graines de lecteurs - Réseau des médiathèques Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées

Portrait d'une jeune autrice qui a suivi sa passion de la littérature pour la jeunesse.

Depuis qu'elle est toute petite, cette jeune autrice de 24 ans aime écouter et lire des histoires. Alors elle est devenue libraire pour pouvoir en découvrir sans cesse de nouvelles et les partager avec d’autres lecteurs et lectrices. Et puis, de plus en plus d’histoires ont commencé à germer dans sa tête et elle a eu envie de les raconter. L’une d’entre elles est devenue son premier roman Eddie, cyber-chien, aux éditions Actes Sud junior.  C'est justement ce roman-là que nous avons sélectionné pour Graines de lecteurs. Et avant qu'Alice ne descende de son Alsace natale pour venir nous voir à Pau, nous lui avons posé nos traditionnelles petites questions :

 Si vous n’étiez pas Alice Dozier, qui seriez-vous ? 

Je serais sans doute une ourse qui aimerait dormir, manger des baies sucrées et déambuler tranquillement dans une forêt de mousse et de fougères. Sinon, je rêverais d’être l’héroïne d’un des films d’animation d’Hayao Miyazaki. 

 

Quand vous n’écrivez pas, vous faites quoi ? 

La journée, je travaille à La Bouquinette, la librairie spécialisée jeunesse à Strasbourg. Et quand je ne travaille pas, je fais de l’escalade, je dessine, je vais au cinéma, je lis, je bricole ou je cuisine ! J’aime faire beaucoup de choses différentes en une seule journée. 

 

Quelle est la première chose à laquelle vous pensez le matin ? 

Ça dépend des matins mais je crois que la réponse la plus honnête serait : à ce que je vais manger au petit-déjeuner ! 

 

Et la dernière quand vous vous couchez ? 

Mon imagination part souvent dans tous les sens lorsque je suis dans mon lit et que j’essaye de dormir. Je pense souvent aux histoires que j’ai envie d’écrire ou à la prochaine chose que j’ai envie de dessiner.  

 

Quel super-héros aimeriez-vous être ? 

Bonne question… Je ne sais pas ! Je crois que je préfère rester une personne normale qui n’a pas pour vocation de sauver le monde : c’est moins de pression ! Par contre, si je devais choisir un pouvoir magique, ce serait le pouvoir de transplaner comme dans Harry Potter, pour pouvoir aller n’importe où en un rien de temps (et sans émission de gaz à effet de serre !) 

 

Quelle est votre friandise préférée ? 

Les cookies se placent en bonne position, mais j’ai aussi un faible pour les éclairs au café et le flan pâtissier. 

 

Qu’y a-t-il sur votre table de nuit ? 

Sur ma table de nuit, il y a une petite pile de livres (souvent un roman, une bande dessinée et un essai que je lis en alternance), sans oublier mes deux ours en peluche d’enfance qui trônent toujours à cet endroit. En ce moment, je finis le dernier roman de Timothée de Fombelle, Alma, Le vent se lève. 

 

Que chantez-vous sous la douche ? 

C’est très varié mais souvent, je chante des vieux tubes des années 80 qu’écoutaient mes parents dans la voiture : Jean-Jacques Goldman ou Elton John ! 

 

Connaissez-vous l’autrice d’Harry Potter (ou un autre auteur super célèbre) ? 

Eh non, je n’ai pas croisé la route de J.K. Rowling pour l’instant ! Mais grâce à mon métier de libraire, j’ai la chance de rencontrer souvent des auteurs et des illustrateurs que j’admire beaucoup lors de rencontres-dédicaces à la librairie ou de salons du livre. D’autant plus que Strasbourg compte de nombreux artistes très talentueux qui sortent de l’école des arts décoratifs, la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin), très réputée dans le milieu de l’illustration. 

 

A part venir à Pau en juin, quelle est la chose la plus dingue que vous comptez faire prochainement ? 

Ce sera ma première visite dans les Pyrénées, alors peut-être que j’en profiterai pour aller faire du surf sur la côte du pays basque ? Ça serait assez dingue, je trouve.  

 

Que dites-vous quand vous vous cognez le petit orteil ? 

La bienséance m’empêche de retranscrire fidèlement les mots qui sortent de ma bouche lorsque je me cogne le petit orteil, alors je traduirais par : « Bigre ! » 

 

Quelle est la question qu’il ne faut surtout pas vous poser ? 

« Vos livres, ils sont plutôt pour fille ou pour garçon ? » 

 

Et vous, vous avez une question ? 

C’est comment, de vivre près des montagnes ? 

 

Vivifiant et escarpé. Et sinon à nous de préparer nos planches de surf, nos plus belles chansons du siècle dernier et surtout... nos meilleures recettes du monde entier de cookies. Tiens, si on lançait un concours ? Chiche !

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.